Intervention lors du XXXVII ème Colloque du RPH intitulé

Quelles souffrances au travail ?

Être un-dépendant

Cet article est paru dans la Revue de Psychanalyse Clinique et Médicale n°45, 2019. 

 

Résumé : Nous abordons la problématique du travail chez un patient psychotique dont le métier d’artiste-peintre fait fonction de suppléance symbolique : ne faire qu’un avec ses œuvres. Considérant sa vie psychique en tant qu’objet de sa propre pratique artistique. Nous voyons comment opère le concept freudien de Bejahung : l’attribution du jugement d’existence dans la genèse du sentiment de réalité de l’être psychotique. Enfin, nous cherchons pourquoi, selon nous, ce choix de carrière va dans le sens du rejet d’un signifiant primordial dans le langage et de son articulation symbolique dans l’histoire de l’être.

 

 Mots-clés : pratique artistique, psychose, symbolisation primitive, sentiment de réalité, langage.



Extrait vidéo

XXXVII ème Colloque du RPH intitulé

Quelles souffrances au travail ?


Être un-dépendant

Retrouvez le programme du colloque de psychanalyse en cliquant ICI

Idées fortes de cette journée d'étude :

Quelle place peut recouvrir le travail dans l'économie psychique de l'être moderne ?